artistes




OLETA ADAMS

  • Ecouter une sélection :
Get Here MD1072
 
 
Tout sélectionner

 

Avec pour père un ministre du culte, il n’est pas très étonnant que les racines d’Oleta Adams soient trempées dans le gospel qu’elle a pratiqué si souvent dans l’église de son père. Son apparition au grand public est pourtant due à un concours de circonstances assez inattendu : alors qu’elle se produisait dans la salon d’un hôtel du Kansas, Oleta Adams attire l’attention de Curt Smith et Roland Orzabal du groupe Tears for Fears. Ils l’invitent aussitôt à participer au successeur de leur album multiplatiné, Songs from the Big Chair. Ils ne savent pas encore que la voix de la chanteuse participera grandement au succès planétaire de The Seeds of Love, sorti en 1989.

En signe de gratitude les deux musiciens ainsi que le producteur Dave Bascombe produiront en 1990 son premier album, intitulé Circle of One qui inclue Get Here, la composition immortalisée par Brenda Russell et qu’Oleta Adams transforme en ballade de gospel moderne. Le titre trônera rapidement dans le top ten des charts américains et deviendra la bande-son de la première guerre du Golfe par son fort pouvoir émotionnel.

Evolution, publié en 1993 et produit par Stewart Levine (qui a façonné les albums de Patti LaBelle ou Simply Red), consacre Oleta Adams comme une grande chanteuse de ballade. En 1995, paraît Movin’On, plus orienté vers le R&B comme l’indique la participation de producteurs tels Vassal Benford (qui s’est illustré auprès de Mariah Carey ou Toni Braxton), Michael J. Powell (Anita Baker, James Ingram), et Alan Rich ou Jud J. Friedman (Whitney Houston). Après un retour aux racines religieuses avec l’album Come Walk with Me, Oleta Adams ne s’est jamais détournée de la veine R&B comme l’attestent les albums All the Love, paru en 2001, I Can’t Live a Day without You en 2004 et Let’s Stay Here en 2009.