artistes




DANAKIL

  • Ecouter une sélection :
Quitter Paname MD1088
 
 
Woman MD1087
 
 
Tout sélectionner

 

Danakil est né en l’an 2000, de la passion commune de 8 étudiants de la région parisienne, partageant le même engouement pour la musique reggae. Après quelques répétitions dans le local de la ville, le groupe se produit très rapidement sur des scènes régionales et pose dès ses débuts les bases d’une identité sonore. Empli d’un groove universel et d’un message engagé, Danakil commence alors à enchaîner les concerts et les tournées estivales lors desquelles ils vendent leurs premières maquettes directement au public. Le bouche à oreille sera leur seul allié durant leurs cinq premières années de concerts. Ce mode de fonctionnement finira par porter ses fruits, puisqu’en 2006, après une centaine de concerts, Danakil enregistre en autoproduction son premier album Micro Climat. Celui-ci est un recueil des morceaux-clés joués par le groupe depuis sa création, et qui ont attiré à lui un public fidèle et grandissant. Ce premier opus tant attendu par le public qui les suit depuis plusieurs années, rencontre un franc succès, amenant le groupe à s’investir plus sérieusement dans l’aventure.

Début 2008, sort le second album du groupe : Dialogue de sourds, celui-ci balance entre reggae roots et sonorités plus modernes. Au long des 12 titres qui composent ce nouvel opus, Danakil continue d'observer et de dénoncer les travers d'une société en pleine évolution. Véritable témoignage musical, Dialogue de sourds reste fidèle au style revendicatif et engagé qui a fait le succès de Micro Climat. A souligner la participation de nombreux artistes reconnus comme le trio mythique des Mighty Diamonds, le MC Anglais General Levy, ou encore le toaster jamaïcain Jah Mason. Ce nouvel opus sera très largement plébiscité par le public et obtiendra un Reggae Awards pour le meilleur album reggae de l’année 2008.

En 2009, le groupe se lance un autre défi en investissant la mythique salle de l’Olympia en partenariat avec son label X-Ray Production et Music Action. Challenge réussi puisque le célèbre Music Hall Bruno Coquatrix affichait complet pour cette représentation unique. Pour marquer un tel évènement, Danakil choisit de rendre hommage à Edith Piaf, en composant une adaptation reggae d’un grand classique de la chanson française Non je ne regrette rien. Depuis cette date, le groupe continue d’enchaîner les tournées et leur prestation scénique ont convaincu les programmateurs des festivals les plus prestigieux de France et d’Europe.

L’engouement du public incite le groupe à passer son message au delà des frontières de l’hexagone en mettant un pied à l’international. Après d’incessantes tournées sur les scènes de France et d’Europe (ils remplissent facilement Olympia et autres Zéniths), Danakil découvre les terres sacrées du reggae en investissant les studios réputés de Tuff Gong et ceux de Manjul (Dub to Mali, Takana Zion…) en Afrique pour leur dernier opus en date, Echos du monde. Album sur lequel  on retrouve le célèbre deejay Jamaïcain U-Roy sur le single : Non je ne regrette rien avec la participation de Sticky Thompson, dernier percussionniste de Bob Marley. Mais également un duo exclusif avec Winston et Matthew Mc Anuff. Des chœurs et instruments traditionnels africains viennent également harmoniser l’ensemble, donnant à cet album une couleur bien particulière.

Toujours dans une démarche de proximité et de partage avec son public, Danakil innovera lors de cette tournée – sold out ! – puisque le groupe a mis en place un mode de distribution sans précédent en collaboration avec son label et son tourneur. En effet chaque place achetée sur la tournée donnera le droit à un album offert.

Un gage de plus offert à un public toujours plus nombreux!