artistes




SHAOLIN TEMPLE DEFENDERS

  • Ecouter une sélection :
Let Yourself Go ! MD1010
 
 
Southern Bug-A-Loo MD1010
 
 
Tout sélectionner

 

Shaolin Temple Defenders est né en 2003 et sept membres très actifs font de ce groupe le fer de lance français du revival soul funk : Lion of Bordeaux (Emmanuel Guérin-Ponjouanine) au chant, Le Prêtre aka Pierre Petit à la guitare, Cédric Lacaze à l'orgue, Jérémy Ortal à la basse, Mickey Fourcade à la batterie, Laure Fréjacques à la trompette et Vincent Le Fort au saxophone.

Originaires de Bordeaux, ces sept guerriers du groove sont avant tout un groupe de scène dont les prestations énergiques rappellent l'ambiance surchauffée des clubs mythiques américains.

En mars 2006, ils sortent un premier album de présentation, Chapter 1: Enter The Temple, où l'on peut découvrir leur passion pour les sonorités et arrangements des orchestres soul et funk des années 70 tels que les JB's, les Meters ou encore ceux du label Stax qui accompagnaient des artistes comme Otis Redding, Sam & Dave et Rufus Thomas.

Entre soul soyeuse et funk sauvage, leur deuxième volet, Chapter 2: Gettin' The Spirit, sorti en février 2009, leur permet de se positionner sur la scène soul funk européenne en collaborant notamment avec des artistes comme Eddie Roberts (The New Mastersounds) qui a réalisé le mix à Leeds en Angleterre, temple de la soul made in England. Le groupe y invite également Dionne Charles (Baby Charles), Martha High, Gang of Divas, Jouby’s band, Franck Lemeyregie et Franck Vogler, pour enrichir cet opus.

Parallèlement à leur projet, ils font en 2007 la connaissance de Martha High, la plus fidèle choriste du Parrain de la soul, James Brown, et montent un repertoire qui met en valeur l'authenticité et la puissance vocale de cette chanteuse originaire de Washington, DC. Installée en France depuis plusieurs années, elle fait confiance aux Shaolin Temple Defenders pour lui assurer un backing band de qualité.

Ensemble, ils écument de nombreuses scènes en France mais aussi à l'étranger et se produisent notamment à l'Olympia à Paris ou encore au Festival International de Jazz de Montréal.

Un album live, Woman, retraçant leurs premières collaborations scéniques, voit le jour en mai 2008.

« A l'heure où les sociétés occidentales développent des technologies qui abrègent chaque instant de nos vies comme pour accélérer notre mort, les moines Shaolin ont décidé de ralentir la cadence. » Ils désirent avancer dans le temps mais veulent garder un rythme plus humain plus proche du cycle naturel. Cette volonté se traduit par une esthétique musicale qui allie héritage soul funk traditionnel et groove urbain actuel.

C’est dans cette recherche d’équilibre qu’ils présentent leur troisième et nouvel album Take it slow qui sort sur le label Soulbeats Records en octobre 2010.

Pour cette nouvelle pierre à leur édifice discographique, le groupe s’est offert les services de Patchworks (Mister President, Uptown Funk empire, Mister Day…) pour les mix et mastering. Ce scientifique du groove a mis en relief la densité de leur son, que Mister Day a illustré en images en créant l'artwork de ce nouvel opus. On y retrouve Gift of Gab, MC acrobate et expérimenté des fameux Blackalicious, qui nous offre son flow hip hop imparable sur le titre éponyme Take it slow enregistré à Oakland-California, mais aussi une bonne partie de la scène bordelaise (The Jouby’s, Gang of Divas…).

Les Shaolin Temple Defenders continuent de défendre le temple de la soul, armés aujourd’hui d’inspirations plus larges.

Six titres en playlist en 2009 sur la BBC 6 dans l’émission de Craig Charles et une omniprésence scénique nationale ont séduit des médias tels que TF1, France O, RFO, Arte, Trace Tv , MCM, France 3, FIP, France Bleu, Vibrations, World Sound, Blues Magazine, Longueur d'Ondes, SoulBag Mag, Soul R&B, WeGofunk, Fonkadelica…

Le talent des Shaolin Temple Defenders et la foi en leur musique prennent toute leur dimension sur scène avec le public. Bien plus que de simples représentations, nous assistons à chaque fois à des performances scéniques notoires qu'ils offrent au public à chacun de leurs concerts, plus de 250 à ce jour. Ils sont allés prêcher la bonne parole de la Soul à Montréal (festival international de Jazz 2008), à Berlin (Popkomm 2008) mais aussi aux Francofolies de la Rochelle (2008), à l’Olympia (2007), au Garorock, aux NJP, au Jamel Comedy Club et sur une grande partie des scènes nationales.